Essai équipement : GPS / Boussole Beeline moto

Je suis maniaque. J’aime les choses bien faites, propres et surtout bien intégrées. Alors quand est venu le moment d’accrocher mon GPS à ma nouvelle moto, une BMW R NINE T, est apparu le problème suivant : Merde. C’est moche.

Hors de question d’avoir un truc plus gros que mon compteur accroché à mon guidon. Il y avait bien la solution du support de téléphone. Mais pour avoir un système discret, il faut souvent s’acquitter d’une coque particulière pour smartphone. Et ça, c’est non. Sauf si RhinoShield meurt d’envie de sponsoriser mon contenu (siouplé).

Beeline ? Qu’est-ce que c’est ?

Le GPS, ou plutôt la boussole connectée, Beeline Moto est un petit boitier tout rond tout mignon, tout waterproof. Tellement mignon qu’au moment d’ouvrir le colis contenant l’appareil je me suis dit « ce n’est pas possible que tout rentre là-dedans, je suis même pas sur de caser un gant été dans le carton en question ».

Et pourtant, tout y est. On retrouve la boussole, un chargeur, une notice, deux supports pour fixer l’appareil et un sticker tout mignon. Le packaging a demandé autant d’étude pour faire tout rentrer là-dedans que pour faire fonctionner le Beeline.

Je vais m’attarder un poil sur les supports, enfin sur un des deux que je trouve particulièrement astucieux. Il s’agit tout simplement d’un bras articulé utilisant des attaches de GoPro. Un bout se colle sur une surface plane, l’autre tiens l’afficheur. On peut donc venir coller ça partout, changer l’inclinaison et même ajouter des articulations disponibles dans les accessoires GoPro pour avoir une intégration vraiment discrète du Beeline sur la moto. Ca sert d’avoir un produit poids plume !

Le petit boitier dispose de 4 boutons, et l’écran n’est pas tactile. Mais pour le peu d’action à faire sur un affichage comme celui-ci, c’est largement suffisant.

Gauche et droite vont permettre de faire défiler différents écrans comme la navigation, les km restants, ou encore la vitesse actuelle. Le bouton du haut sert de bouton ON/OFF et permet de terminer un trajet et enfin le bouton du bas permet de forcer une actualisation de l’itinéraire. Simple, mais efficace !

Vers l’infini et vers là-bas

Le Beeline dispose de deux modes de navigation que l’on peut configurer au moment de partir.

Le premier est un mode de navigation traditionnel, qui donne la direction du prochain virage et du suivant. En se basant sur la photo ci-dessous il faut comprendre continuer tout droit pendant 102m puis tourner à gauche.

Le petit point du virage suivant est placé de manière a indiqué l’angle du virage en question, c’est assez bien foutu comme système. Au-dessus on retrouve aussi une jauge pour savoir ou on se trouve sur le trajet par rapport au début et à la fin.

Le second mode de conduite est le mode compas. Si vous avez vu Pirate des Caraïbes, cela fonctionne exactement comme le compas de Jack Sparrow qui vous indique ce que vous voulez. Sauf qu’il faut rentrer l’adresse au préalable dans l’application. Mais bon, c’est de la science pas de la magie ! En gros l’écran affiche la direction du lieu d’arrivée, avec la distance à vol d’oiseau entre toi et ton but. Et là, tu deviens le GPS.

Les petits doivent être accompagnés

Le plus gros point noir de ce GPS est le suivant : il n’est pas utilisable sans smartphone. Pour autant il ne tape pas trop fort sur la batterie de ce dernier, sur un Samsung S10E (batterie de 3100 mAh), il m’a pris 10 % sur un poil plus qu’une heure.

Le lien se fait via l’application Beeline, qu’est plutôt bien foutu elle aussi. Elle est basique mais pour le coup on la prend en main en quelques minutes. En plus du paramétrage de la navigation l’application dispose d’un historique des balades déjà faites avec un système de notation mais je n’ai pas encore bien compris le pourquoi du comment.

Un petit truc que je trouve sympa, il est possible d’afficher les reliefs sur la carte, histoire de pouvoir positionner des points de passage dans des endroits où les virages sont nombreux, bon point ! Par contre, pas de routage à sensation. Il faudra faire soit même son itinéraire si ou ne veut pas prendre celui proposé par défaut. On peut cependant importer des fichiers GPX, et donc faire un trajet à sensation sur Kurviger et l’importer directement sur le Beeline.

Alors, c’est bien ?

Je trouve ce petit machin franchement sympa. Déjà parce que la navigation est fluide et facile, je n’ai pas eu besoin de faire de demi-tours sur une balade de 60 km donc c’est que le guidage est précis et compréhensible. Le bouton permettant de recalculer l’itinéraire rapidement est un vrai plus par rapport à un GPS plus classique où il faudra tourner en rond en attendant la fin du calcul.

Pour quelqu’un qui cherche un système de guidage discret, je pense qu’on arrive à ce qui se fait de mieux. Maintenant vient la question du confort d’utilisation : Ça peut largement s’utiliser dans toutes les situations, roadtrip compris. Le socle à fixer sur la moto ne charge pas le Beeline, mais il est donné a 30h d’autonomie (et il se recharge en 1h), donc c’est tout à fait faisable.

C’est pour moi le GPS « must-have » pour les machines dénudées, et autres néo-rétro !

Et par rapport à un GPS standard ?

C’est vrai que rapport à un GPS standard il faudra penser à trimbaler le chargeur (USB d’un côté, socle pour le Beeline de l’autre) avec soit mais vu l’autonomie cela n’est pas particulierement génant.

Par contre là où le GPS type Tomtom s’en sort mieux c’est au niveau des informations affichées, ce qui est normal au vu de la taille. Nous n’aurons donc pas de limite de vitesse, d’avertisseur de zone de danger, ou même de vue satellite plus pratique pour une intersection complexe. Mais bon, est-ce vraiment grave ?

Hey ! Si l’article t’a plu n’hésite pas à me suivre sur ma page Facebook pour être tenu informé des nouveaux articles ! J’y poste aussi des photos pendant les essais, des sondages et des news moto qui me paraissent intéressantes ! Tu peux aussi me suivre sur Youtube (Ouais je fais même des vidéos !), Instagram, et je crois que c’est tout ! Allez viens, on est bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s